Accueil


Nevers


Sites Nevers
 

       

Nevers
Anciennes manufactures et commerces

 

= monument historique (voir la liste complète)

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir

 

L'ancien marché Saint-Arigle

Adresse : rue de Nièvre, rue Saint-Vincent, rue du Pont-Cizeau

* Histoire :
Le marché, construit en 1898 par l'architecte Lutz, a été démonté peu de temps après sa protection. Les pièces détachées devaient être conservées en vue d'un remontage, qui n'a jamais eu lieu. Le marché se composait d'un soubassement en pierre de taille construit sur un terrain en pente, surmonté d'un niveau à décor de briques en losanges sur lequel était disposé un étage en claire-voie.

* Architecture :
L'armature de l'ensemble et de la couverture était en fer mouluré. Le marché a été transformé en petit centre commercial et parking souterrain. Seuls le plan et le volume subsistent.

photo juin 2008 :

 

 

L'ancienne fonderie de canons

Adresse : rue Mademoiselle Bourgeois

Les bâtiments de l'actuel ISAT (Institut Supérieur de l'Automobile et des Transports) trouvent leur origine en 1601, dans ce village dit "Le Martelet", où s'installe un couvent de Capucins créé à la demande de l'évêque Sorbin pour prêcher et soulager les malades. Les moines construisent leurs bâtiments à proximité de la Nièvre où existait déjà un moulin : église, bâtiments conventuels et cloîtres sont visibles sur le plan de Nevers de 1759. En 1793 les bâtiments du couvent sont réquisitionnés par Fouché pour l'installation d'une fonderie de canons pour la marine. Le choix de cette localisation s'explique par le fait que la Nièvre était alors le département le mieux pourvu en établissements métallurgiques pour fournir la fonte nécessaire. En 1879 la fonderie rejoint l'arsenal de Ruelle, en Charente, et le site est occupé jusqu'en 1993 par les services de l'Intendance militaire. A cette  date, l'armée rétrocède le terrain au ministère de l'Education Nationale, lequel choisit d'y installer l'ISAT, présent à Nevers depuis 1991. Une reconversion architecturale de qualité permet d'adapter cet ancien site industriel et militaire à de nouveaux usages universitaires, tout en conservant les bâtiments les plus anciens, représentatifs de l'architecture industrielle du XIXe siècle. (source : fiche "Au fil du patrimoine" N° 81 de juillet/août 2012 éditée par le service "Animation du Patrimoine" de la Ville de Nevers).

photos juin 2012 :

 

photos juin 2008 :

 

 

L'ancien moulin du Chapitre

Adresse : 10 rue du Moulin d'Ecorce

Actuellement maison d'habitation, l'édifice était un moulin.

photos août 2008 :

 

 

 

L'ancien atelier du mosaïste Pietro Favret

Adresse : 6 rue des Francs-Bourgeois

(aucune information à ce jour)

photos septembre 2005 :

 

 

L'ancienne faïencerie de l'Autruche et son four

Adresse : 8 rue Saint-Genest / rue du Singe
Patrimoine :
Inscrit MH en 1946 et en 1995, sous le N° PA00112945

* La faïencerie :

En 1619, Pierre Blanchet, "maître potier en vaisselle de fayence", dresse le premier four dans l'ancienne auberge à l'enseigne de l'Autruche et commence la transformation des lieux en manufacture de faïence. A partir de 1637 avec les Custode, "l'Autruche" s'agrandit peu à peu à l'ensemble du pâté de maisons et devient la plus importante manufacture de Nevers. Il en reste cette maison à façade à bossages et le four situé à l'arrière. (source : "Cheminement piéton de la Ville de Nevers")

photos août 2008 :

 

* Le four :

Construit au XVIIe siècle et définitivement éteint en 1878, ce four à tirage vertical chauffé au bois était une construction complète installée au milieu des bâtiments de la faïencerie de l'Autruche. Chemisé en briques réfractaires et appuyé contre des murs épais renforcés d'importants contreforts afin de résister aux poussées dues à la chaleur, il possédait probablement un sous-sol et deux étages. Au sous-sol s'aperçoit encore le foyer (alandier) et la fosse d'évacuation des cendres ainsi que la sole sur laquelle étaient disposés les émaux à vitrifier. Les deux étages ont disparu mais la trace des tuyères d'évacuation des gaz brûlants vers les parties supérieures permet d'imaginer les voûtes percées de carneaux (trous) sur lesquelles étaient posées les pièces émaillées et décorées, au premier niveau, et les formes de terre crue, au second, pour une cuisson aux environs de 1.000 °C d'une durée de 2 à 4 jours. (source : "Cheminement piéton de la Ville de Nevers")

 

photos septembre 2006 :

 

 

L'ancienne faïencerie "L'image Notre-Dame"

Adresse : 3 rue de la Cathédrale

(aucune information à ce jour)

photo août 2008 :

 

 

Une ancienne faïencerie

Adresse : 41 avenue du Général de Gaulle

Une ancienne faïencerie de Nevers, aujourd'hui boulangerie. Il est à remarquer le mot "fayencerie", écrit avec un Y au lieu du ï.

 

photo janvier 2007 :

 

 

L'ancienne faïencerie "Le logis Saint-Gildas"

Adresse : 8 rue du 14 juillet

(aucune information à ce jour)

photos août 2008 :

 

 

L'ancienne faïencerie "Bethléem"

Adresse : 6 rue du 14 juillet

(aucune information à ce jour)

photos août 2008 :

 

 

L'ancienne faïencerie "Les Trois Rois"

Adresse : rue du 14 juillet

(aucune information à ce jour)

photos août 2008 :

 

 

Un ancien sculpteur sur bois

Adresse : 28 rue de l'Oratoire

L'atelier d'un ancien sculpteur sur bois. A noter : le superbe blason au-dessus de l'entrée.

photos 11 octobre 2014 :

 

 

Un ancien moulin à vent

Adresse : rue des neuf Piliers

(aucune information à ce jour)

photo août 2008 :