Le monoxyde de carbone :

 

 

La fumée contient également du monoxyde de carbone (CO).

 
C’est un gaz toxique, incolore, insipide et inodore, qui se forme lors de la combustion incomplète de matières carbonées : charbon, papier, essence, gasoil, gaz, bois, etc.
 
On le trouve par exemple à la sortie des pots d’échappement des véhicules !
 
Plus léger que l’air, il se diffuse rapidement dans l’atmosphère, sans que rien ne puisse déceler sa présence, ce qui lui confère son caractère dangereux.

On peut mesurer son taux de monoxyde de carbone (CO) présent dans les poumons en soufflant dans un détecteur de CO :

 
 
En temps normal, l’oxygène (O2) part des poumons pour être transporté par le sang jusqu’aux cellules des organes pour les alimenter :
 

 

Chez un fumeur, le monoxyde de carbone va prendre la place d’une partie de l’oxygène. L’organisme est moins bien oxygéné, surtout les muscles qui font que le fumeur devient plus vite essoufflé et fatigue rapidement. L’organisme peut réagir au manque d’oxygène en produisant plus de globules rouges pour transporter l’oxygène. Mais dans ce cas le sang s’épaissit et les petits vaisseaux peuvent se boucher :

 

 


Précédent 

     


Suivant