Accueil


Ecriture


CV artistique

   

 

Sainte-Bernadette inoubliée

 

 

Guide historique, auto-édition, 2011, 28 pages, 5 €   [ACHETER]

Misérable mais heureuse, malade mais reconnaissante, Bernadette Soubirous, devenue Sainte-Bernadette, semble hériter d'un apport divin, alors qu'elle s'est toujours affirmée comme une personne comme les autres. Voici un livret résumant sa vie, son parcours difficile, les apparitions de la Vierge à Lourdes et son oeuvre finale à Nevers.

 

Extrait, page 8 :

Marie Lagües l’aide dans son apprentissage mais il est rendu difficile car Bernadette ne maîtrise pas le français. L’abbé Ader, qui lui enseigne le catéchisme, trouve déjà en elle une aura divine, et lui rappelle même les « enfants de la Salette », deux petits bergers qui avaient connu l’apparition de la Vierge le 19 septembre 1846 en Isère.

Bernadette entre enfin à l’hospice de Lourdes en janvier 1858, chez les Sœurs de Nevers, où les religieuses font la classe. Elle peut préparer sa première Communion.

Le 11 février 1858, accompagnée de sa sœur Toinette et de sa voisine Jeanne Abadie, Bernadette se rend au massif de Massabielle pour y chercher du bois et des os. Bernadette s’approche seule de la Grotte, et c’est à ce moment-là qu’elle connaît la première des dix-huit apparitions de la Vierge…

Chambre authentique de la maison de la nourrice de Bernadette,
Marie Aravant, épouse Lagües, située à Bartrès.