Accueil


Ecriture


CV artistique

   

 

La revanche de la Nature

 

 

Recueil de nouvelles, auto-édition, 2009, 48 pages, 6 €   [ACHETER]

Un recueil de dix nouvelles de fiction sur le thème de la revanche... ou de l'aide... de la Nature, pour faire face à notre indifférence des humains envers elle...
 

Extrait de la nouvelle "Les Thétysiens" :

...
...

En effet, nous avons retrouvé des fresques expliquant cette mésaventure. Et ce dernier représentant a également laissé trace d’un témoignage de leur existence, qu’il a placé quelque part sur la planète. Mais où ?

Nous avons nommé ces êtres « les Téthysiens ». Pourquoi ce nom ? Pour les raisons suivantes : Téthys fut l’une des premières mers primitives apparues après la dérive des continents, qui s’est déroulée après la Pangée. Aussi, Téthys est une des lunes de Saturne, découverte par Cassini en juillet 2004, moment pendant lequel nous avons découvert l’habitat des Téthysiens. Enfin, Téthys était une déesse, fille du Ciel et de la Terre, qui épousa l’Océan, son frère, et devint mère de trois mille nymphes appelées les Océanides. Elle eut également pour enfants, entre autres, les fleuves et les fontaines.

A ce jour, nous n’avons toujours pas trouvé de cadavres ou traces de leur corps. Ceci est étonnant, la lave n’ayant tout de même pas pu tout faire disparaître. Se sont-ils déplacés ? Sont-ils encore en vie sur un autre coin de la planète ? Tant de questions encore… Mais nous avons trouvé cet extrait de fresque, semblant schématiser leur apparence.

Derrière moi, sur cet écran, vous remarquerez que les oreilles sont plus développées que celles de notre espèce, certainement pour capter de plus grandes gammes de sons sous-marins. La bouche est plus mince, mais plus large que la nôtre. Peut-être est-ce le signe d’une adaptation à la nourriture, plus grosse, se trouvant dans les fonds océaniques ? Les doigts ont visiblement hérité d’un palmage, pour améliorer leur nage. On remarque deux

doigts aux extrémités (pouce et auriculaire) qui semblent plus récents dans l’évolution de l’espèce, certainement pour permettre la prise des objets et nourriture à l’aide d’un moyen de type pince.

...
...
 

Extrait de la nouvelle "Un mal pour un rien" :

...
...

« C'est parti ! », proclama Jean Deluy.

Tous les membres présents s'afféraient dans leurs fonctions, impliquant au téléphone leurs différents services.

L'un surtout fut au cœur de l’affaire : Le Collaire Dulan Soquet. Les fonctions du Collaire de ces années 2070 correspondaient à peu près aux missions des anciens Généraux de l'Armée.

Dulan Soquet s’avouait heureux de tester la force de frappe de son pays. La France enverrait bientôt une bombe sur la ville de Moulins-sur-Allier, afin d’agir sur le Triangle opposé, et donc sur l’Île secrète où règne le dictateur extrémiste Chon Burino.

Téno Rubert se mordit une lèvre... puis annonça « Allez-y ! ». Suite à cet ordre, Dulan Soquet fit envoyer ses avions depuis Paris.

Téno Ribert, peu serein, se tourna vers le Professeur : « Si l’on tue 3.500 personnes sans succès, nous nous en rappellerons tous ! Trois ans de tergiversations et d’hésitations pour qu’on en vienne à cette seule solution… bon… voyons.

Jean Deluy, très détendu pour sa part, suivait les opérations avec attention...

Soudain, l'un de ses confrères se précipita dans la salle de crise en hurlant : « Stop ! Stop !».

...
...