Accueil


Ecriture


CV artistique

 

 

 

Flor'Amour

 

 

Poésie classique, auto-édition, 2001, 38 pages, 5 €   [ACHETER]

Poèmes de style classique (sonnet, triolet, pantoum, ballade...), présentés sous forme de conte, comme si l'auteur découvrait la nature avec les yeux émerveillés d'un enfant.
 

Poème "Les couleurs de la nuit", extrait du recueil :

La nuit peint le ciel
Par le pinceau de l'angoisse
En un triste noir.
 
Mais je ne sais regarder
Que la blancheur des étoiles.
 
Le silence gris,
Ennemi de mon sourire,
Pèse sur mes lèvres.
 
Alors s'écrit ma pensée
Au bruit bleuté de ma plume.
 
La froideur opaque
Efface toute lumière
Apportant l'espoir.
 
Il suffit d'imaginer…
Pour échapper au brouillard.
 
L'aube de la joie
M'offre à nouveau les couleurs
Pour peindre ma toile.
 
 

Poème "Flore éternelle", extrait du recueil :

Au centre d'un terrain vivait un pissenlit
Epargné par la providence,
Les joueurs commettant le terrible délit
De l'écraser par imprudence.
 
Le sifflet de l'arbitre acheva le bonheur
De la jeune pousse angoissée
Sous les éclats joyeux d'un public souteneur
D'une affluence surpassée.
 
Les petits pas pillards d'un pitre piétinant,
D'une brutalité fatale,
Ecrasèrent la belle au corps déjà saignant
Souillé jusqu'au moindre pétale.
 
Plusieurs mois sont passés mais un jour le destin
Qui s'empara d'un footballeur
Décora son repos d'un geste cabotin
De quelques pissenlits en fleur !

 

Poème "Flore éternelle", extrait du recueil :

En ce joli dimanche où le soleil domine,
Une fleur souriante à l'aube se distrait,
Exhibant sa splendeur jusqu'en son moindre trait
Par les atouts divins que sa grâce effémine.
 
Un groupe de bourdons doucement s'achemine
Près de la belle enfant qui soigne son portrait
Car la douce fléchit face au nouvel attrait
De nouveaux assesseurs pour ses jeux de gamine.
 
Soudain les malandrins, terroristes joyeux,
Violent la princesse et le tissu soyeux
De ses pétales purs par leur fougue charnelle.
 
Chaque insecte à son tour en vilains draculas
Assouvit ses désirs de façon criminelle…
Elle s'appelait Rose… Anémone… ou Lilas…