Accueil


Ecriture


Articles

   

Léa Mauclère :
la plume pour thérapie

le 17 juillet 2014

 

 

C’est à l’apogée de son combat que Léa MAUCLERE écrit… dans un but thérapeutique. Par les mots, elle accompagne son travail d’analyse. Elle ressent un besoin urgent d’être aidée, et cette grande lectrice trouve dans le livre une écoute… cette fois-ci en l’écrivant ! La moitié de son ouvrage est d’ailleurs rédigée en quinze jours !

Sa maladie ? Léa souffre de TCA… Troubles du Comportement Alimentaire.

Léa réfléchit plusieurs années avant de se décider à publier son manuscrit. En effet, il s'agit d'un témoignage personnel qui implique directement sa personne, mais aussi ses proches. Ce sont les éditions City qui souhaitent s’engager dans ce projet en proposant d’éditer son ouvrage.

Léa MAUCLERE discute avec de nombreuses personnes souffrant de troubles similaires sur des forums internet. Elle comprend alors que son témoignage peut apporter un peu d'espoir. C’est également une opportunité pour informer le grand public sur ce problème de santé, qui reste finalement encore méconnu.

C’est certainement l’écriture qui donne suffisamment d’assurance à l’auteure pour oser parler de ses troubles et chercher à se soigner. Elle trouve ainsi l’association ENFINE (www.enfine.com), dans laquelle elle obtient du secours d’abord, avant que ce soit elle qui aide à son tour les personnes atteintes.

La suite pour Léa MAUCLERE ? Tout d’abord continuer de lutter contre les TCA… qui la menacent toujours, même si désormais elle vit mieux armée. Aussi elle poursuit l’écriture d’un roman… qu’elle espère terminer cet été. Léa continue d’être lectrice, elle-même, et partage ses découvertes sur son blog littéraire « Les lectures de Naurile » (leslecturesdenaurile.wordpress.com). Grande littéraire, Léa n’hésite pas à apprendre d’autres langues et même voyager : actuellement elle apprend le Japonais et rêve de visiter le pays du soleil levant. Enfin, elle continue d’offrir son aide auprès des personnes concernées par le même type de troubles, via sa page Facebook ou via son mail leamauclere@yahoo.fr. Nivernaise d’adoption, elle pense même créer prochainement des groupes de soutien à Nevers, dans la Nièvre.

Se procurer le livre de Léa Mauclère : « Quand je me suis arrêté de manger (10 ans d’errance entre anorexie et boulimie) », City Editions.