Accueil


Biodiversité

     

Les plantes sauvages
 

Découvrir l'île de Surtsey, ou comment la nature s'invite...

Découvrir "MES sauvages", les plantes sauvages que j'ai rencontrées...

Nous passons devant elles régulièrement mais ne les voyons pas... Ou bien nous les retirons immédiatement de notre jardin. Elles agrémentent pourtant les paysages urbanisés et sont le témoin de la qualité de l'air environnant. Elles purifient l'air, détoxifient les sols... Ce sont les plantes dites "sauvages".

Leur intérêt a même poussé les scientifiques à les étudier et surtout observer leur implantation. Pour cela les sciences citoyennes aident à leur recensement : Vigie Nature

Les plantes sont classées selon certains critères, qui les fait appartenir à des familles. Elles bénéficient d'une durée de vie qui peut être :
    - annuelle : dans ce cas la plante réalise son cycle végétatif, de la germination à la mort, en une seule année. Elle passe généralement la mauvaise saison sous forme de graine ;
    - bisannuelle : la plante réalise la première partie de son cycle végétatif lors de se première année, survit à la mauvaise saison grâce à des bourgeons situés au ras du sol, puis termine son cycle la deuxième année
    - vivace : la plante vit plusieurs années. Elle survit aux mauvaises saisons grâce à son type de racine (bulbe, tubercule, rhizome, souche...).

Les "mauvaises herbes" ont pour définition "Plante herbacée (donc non ligneuse, c'est-à-dire ni un arbre, ni un arbuste), ayant un effet indésirable sur une culture.

Les "adventices" ont pour définition "qui viennent de l'extérieur". Elles viennent de l'extérieur d'une zone géographique (exemple : renouée du Japon, véronique de Perse...), ou bien poussant spontanément dans un milieu modifié par l'Homme.

Les champs cultivés en France attirent 1.200 adventices différentes, dont seulement 20 sont réellement nuisibles (Philippe Jauzein, Mooc "Herbes folles", 2018).